Le parcours du Tour de France à la voile 2013 révélé

Posted on déc 7, 2012 in Tour de France à la Voile
Le parcours du Tour de France à la voile 2013 révélé

A terre, une vraie fête populaire

Le Tour de France à la Voile fêtera cette année sa  36ème édition. A.S.O., propriétaire et organisateur de l’épreuve depuis l’année dernière, a dévoilé ce midi au Nautic – Salon Nautique de Paris, le parcours de l’édition 2013.

Yann Le Moënner, directeur Général d’A.S.O., est revenu sur le bilan très positif de l’édition 2012. Il a également réaffirmé sa volonté de faire du Tour de France à la Voile une vraie grande fête populaire. Les axes de développement de l’épreuve restent les mêmes qu’en 2012 avec le renforcement de la relation avec les concurrents, l’accroissement de la visibilité de l’épreuve et donc une volonté encore plus accrue de dynamiser la vie à terre. Tout cela ne pourra bien évidemment se mettre en place que grâce à un plateau sportif de choix. Une vingtaine d’équipages dont de nouvelles figures de la Voile et de nouvelles nationalités est attendue cet été sur l’épreuve. Beaucoup d’entre eux étaient présents aujourd’hui pour découvrir le parcours parmi lesquels le vainqueur de l’épreuve en 2012, l’équipage de TPM Coych.

Un parcours repensé pour une édition rythmée !

Onze villes accueilleront la classique estivale cette année pour 1 200 milles de régates le long des côtes françaises, hollandaises et espagnoles. La volonté d’internationalisation se poursuit donc avec un stop à Roses comme l’an dernier en Espagne et un retour à Breskens aux Pays-Bas après le passage de l’épreuve en 1988. Des villes fidèles accueilleront la flotte du Tour de France à la Voile avec Dunkerque pour le départ, Dieppe, Gruissan et la Seyne sur Mer. Le reste du parcours sera nouveau par rapport à l’édition précédente avec Deauville, Brest, Lorient, Saint Gilles Croix de Vie ou Marseille pour l’arrivée.

Du côté purement sportif, trois nouveautés vont marquer l’édition 2013 avec d’abord la navigation en Mer du Nord suite à l’étape de Breskens. Notons également que le cumul des coefficients  des parcours techniques sera équivalent au cumul des parcours au large. Enfin, A.S.O. a souhaité faire disparaitre les discards. La règle sera désormais simple : toutes les courses compteront.  « Jusqu’à présent, sur le Tour de France à la Voile, les équipages pouvaient retirer au maximum 5 de leurs plus mauvais résultats. Ils n’en auront plus la possibilité cette année. Il n’y aura donc plus aucun droit à l’erreur ! » a expliqué Christophe Gaumont le directeur de course. Alors à quoi va ressembler cette édition 2013 ? « Il va falloir être dans la course tout de suite car la première étape de ralliement sera un parcours de nuit. Comme d’habitude, la capacité de chaque équipage à s’adapter aux variations navigation au large v/s parcours techniques sera primordiale. Il sera nécessaire de garder de la fraîcheur pour les parcours techniques. Il faudra tenir le rythme sur la durée ! Globalement, c’est un parcours repensé, remodelé. Nous avons beaucoup de villes nouvelles par rapport à l’an dernier. C’est très intéressant sur le plan sportif » conclut Christophe Gaumont.

L’une des particularités en termes de navigation sera la grande étape de 250 milles entre Deauville et Brest, la plus longue de l’histoire du Tour ! Un programme qui n’a visiblement pas déplu aux nombreux coureurs présents ce matin ! 

Un prochain rendez-vous avec le Tour de France à la Voile sera organisé au printemps, l’occasion notamment de détailler le plateau qui composera l’édition 2013.

_________________________________________________

LES INTERVIEWS

Jean-Etienne Amaury, président d’A.S.O. :
« Cela faisait longtemps qu’A.S.O. souhaitait se rapprocher de ce monde de passion qu’est la voile. Le Tour de France à la Voile, avec son double caractère d’épreuve hors-stade et itinérante, s’inscrit parfaitement dans notre ADN. Nous sommes ravis de cette première édition 2012, qui a confirmé notre vision initiale et nos ambitions pour le développement de cette épreuve ».

Yann Le Möenner, DG : « Après une première année durant laquelle nous avons pu mettre en avant de grandes options, nous passons à la vitesse supérieure. Plusieurs axes sont particulièrement importants pour nous dont l’internationalisation à travers les équipages et les villes traversées. Nous souhaitons aussi renforcer la fête à terre. Le Tour de France à la Voile est une épreuve de haut niveau, internationale avec un parcours prestigieux et doit être une fête à chaque étape. L’ambition est grande mais nous savons déjà que de grands noms de la voile devraient nous rejoindre cet été ! »

Aller à la barre d’outils